Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?

 26 fév 2021 10:48 

Traité UE-MERCOSUR : l’Europe s’enfonce dans ses incohérences


Le processus de ratification du traité UE-Mercosur a récemment été relancé. Comme nous le répétons depuis plusieurs années, il est inacceptable de signer un tel accord.

 

Cette signature serait d’autant plus incompréhensible que la PAC est en cours de négociations et que l’Europe demande plus d’efforts environnementaux à ses agriculteurs et agricultrices. La FUGEA soutient et sera présente à l’action « #SayNoEuMercosur », organisée par la société civile, ce jeudi 25 février 2021 de 12h30 à 13h30, à la Place du Luxembourg (Bruxelles).

Le processus de ratification du traité UE-Mercosur a récemment été relancé par la Commission européenne et le Portugal (qui assure actuellement la présidence de l'Union européenne).

La FUGEA rappelle, une fois encore, pourquoi nous rejetons l’accord avec le Mercosur :

  • La concurrence déloyale avec les productions wallonnes au vu des normes sociales, environnementales et sanitaires qui diffèrent entre l’Europe et l’Amérique du Sud.
  • La remise en cause de la qualité de l’assiette des consommateurs avec l’arrivée sur nos marchés de viande low-cost provenant du Mercosur et difficilement traçable.
  • Le renforcement d’échanges commerciaux inutiles concernant des productions peu respectueuses de l’environnement, une décision en totale opposition avec les objectifs de la lutte contre le réchauffement climatique.

Nous rappelons que la Commission européenne a adopté en 2020 sa stratégie « Farm to Fork » pour un « système alimentaire juste, sain et respectueux de l’environnement ». Une stratégie qui devra être soutenue par la PAC Post-2022 actuellement en cours de négociation. Cette PAC imposera plus d’efforts environnementaux à ses agriculteurs et agricultrices.

La signature d’un tel accord en pleine négociation PAC serait donc totalement incohérente. L’Europe envisage ainsi de demander l’impossible aux agriculteurs et agricultrices : respecter des standards de production plus élevés, tout en étant concurrentiel avec des productions encadrées par des normes plus laxistes. Cette accentuation de la mise en concurrence de notre agriculture serait fatale pour nos agriculteurs, en particulier ceux engagés dans une agriculture durable.

Comme nous le répétons depuis plusieurs années, il est inacceptable de signer un tel accord. La FUGEA affiche son soutien et prendra la parole à l’action « #SayNoEuMercosur ». Elle aura lieu ce jeudi 25 février de 12h30 à 13h30, à la Place du Luxembourg en face du Parlement Européen. Elle est organisée par différents mouvements actifs sur la question climatique en Belgique (notamment Rise for Climate Belgium)



  Flash Actua
 
Les inondations du 26 juin 2020 à Malmedy sont reconnues comme une calamité naturelle publiqueLees meer
 
 
AR concernant les eaux minérales naturelles et les eaux de sourceLees meer
 
 
Evaluation des stocks belges de pomme de terre au 1er avril 2021Lees meer
 
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
Quelle densité de plantation pour quelle variété?Lees meer
 
 
Agribex 2021: 5 joursLees meer
 
 
Problème d'écoulement des pommes de terre bio 'made in Belgium'Lees meer
 
 
Commerce agroalimentaire: croissance stable tout au long de 2020 Lees meer