Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
Vorig Artikelarticle précédent

 01 juil 2019 08:14 

La lutte contre la rhinotrachéite infectieuse bovine


Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 25 novembre 2016 relatif à la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse bovine

Vu la Constitution, l'article 108;
Vu la loi du 24 mars 1987 relative à la santé des animaux, l'article 4, l'article 8, alinéa 1er, 1°, l'article 9, 3° et l'article 15, 1°, modifié par la loi du 1er mars 2007;
Vu la loi du 23 mars 1998 relative à la création d'un Fonds budgétaire pour la santé et la qualité des animaux et des produits animaux, article 4, 1° ;
Vu l'arrêté royal du 25 novembre 2016 relatif à la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse bovine;
Vu l'avis du Conseil du Fonds budgétaire pour la santé et la qualité des animaux et des produits animaux, donné le 22 mai 2018;
Vu l'avis de l'Inspecteur des Finances, donné le 13 juillet 2018;
Vu la concertation entre les Gouvernements régionaux et l'Autorité fédérale du 5 juillet 2018;
Vu l'accord de la Ministre du Budget du 5 novembre 2018;
Vu l'avis 65.024/3 du Conseil d'Etat, donné le 24 janvier 2019, en application de l'article 84, § 1er, alinéa 1er, 2°, des lois sur le Conseil d'Etat, coordonnées le 12 janvier 1973;
Sur la proposition du Ministre de l'Agriculture,
Nous avons arrêté et arrêtons :
Article 1er. Dans l'article 3, § 2, de l'arrêté royal du 25 novembre 2016 relatif à la lutte contre la rhinotrachéite infectieuse bovine, modifié par les arrêtés royaux du 28 mars 2018 et 27 avril 2018, les modifications suivantes sont apportées:
i) le 14° est remplacé par ce qui suit:
« 14° exploitation d'engraissement: exploitation autre qu'une exploitation de veaux d'engraissement où ne sont présents que des bovins en vue de leur engraissement, et qui quitteront le troupeau soit comme bovins de boucherie, soit pour être acheminés directement dans une autre exploitation d'engraissement ou une exploitation de veaux d'engraissement, et où le ratio du nombre de naissances au nombre d'animaux femelles reste inférieur à 0,05; » ;
ii) le même paragraphe est complété par le 33° rédigé comme suit :
"33° Fonds: le Fonds budgétaire pour la santé et la qualité des animaux et des produits animaux, crée par la loi du 23 mars 1998 relative à la création d'un Fonds budgétaire pour la santé et la qualité des animaux et des produits animaux. ».
Art. 2. L'article 9 du même arrêté est complété par le paragraphe 4, rédigé comme suit:
« § 4. Les interventions des analyses effectuées en exécution du présent arrêté sont à charge du Fonds selon des modalités déterminées par le Ministre, après avis du Conseil du Fonds et dans les limites des crédits budgétaires disponibles du Fonds. ».
Art. 3. L'article 15, § 1er, du même arrêté est complété par le 5°, rédigé comme suit:
« 5° elles interprètent les résultats des examens sérologiques selon les modalités de l'annexe III, D. et E., et le cas échéant, initient et assurent le suivi des procédures de confirmation d'un résultat non-négatif visées aux D.1.b), D.2.c), E.1.b) ou E.2.c). ».
Art. 4. Dans l'article 23, § 3, du même arrêté, modifié par l'arrêté royal du 27 avril 2018, l'alinéa 2 est remplacé par ce qui suit:
« Par dérogation au premier alinéa et jusqu'au 31 mai 2019 inclus, les bovins qui sont reconnus comme `infectés par le BoHV-1' peuvent être rassemblés dans des centres de rassemblement agréés, dans des rassemblements spécifiquement organisés en vue de mouvements commerciaux. Si d'autres bovins sont également rassemblés dans ces rassemblements spécifiques organisés, tous ces bovins ne peuvent être uniquement acheminés que vers soit une exploitation d'engraissement, soit une étable de veaux d'engraissement, soit un abattoir. ».
Art. 5. Dans l'annexe V du même arrêté, les modifications suivantes sont apportées:
1° le 2. est remplacé par ce qui suit : « 2. Modalités d'introduction de bovin(s) dans un troupeau qualifié I2 avec dérogation à la vaccination, ou un troupeau qualifié I3 »;
2° au 2.1. les mots « I2 avec dérogation à la vaccination » sont insérés entre les mots« troupeaux qualifiés » et les mots « I3 ou I4 ».
Art. 6. Le ministre qui a l'Agriculture dans ses attributions est chargé de l'exécution du présent arrêté.
Donné à Bruxelles, le 3 juin 2019.
PHILIPPE
Par le Roi :
Le Ministre de l'Agriculture,
D. DUCARME



  Flash Actua
 
Concentrations maximales acceptables de produits phytopharmaceutiques dans les eaux de surface Lees meer
 
 
La Fête nationale, c’est aussi l’occasion de fêter la Belgique au sein de l’Union européenneLees meer
 
 
Marchés des pommes de terre: hâtivesLees meer
 
 
Situation ravageurs et auxilliaires en pommes de terreLees meer
 
 
Manque de pluieLees meer
 
 
Il est rare que les stocks de vieilles pommes de terre soient finis (ou quasi) à la mi-juillet… Lees meer
 
 
Près de 7 agriculteurs sur 10 utilisent des outils connectés pour diminuer leur empreinte écologiqueLees meer
 
 
la prise en charge de certains frais en matière de lutte contre le virus de l'influenza aviaire H3Lees meer
 
 
Retrait des autorisations de produits à base de chlorpropham Lees meer
 
 
Buses anti-dérive Lees meer
 
 
85ième Foire de Libramont: du 26-31 juillet 2019Lees meer
 
 
Demande d'autorisation d'un produit phytopharmaceutique en BelgiqueLees meer
 
 
Mesures pour limiter la propagation de la peste porcine africaineLees meer
 
 
AFSCA: présentation du rapport d’activités 2018 Lees meer