Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
article suivantVolgend Artikel

 19 sep 2018 03:33 

Verdissement : de nouveaux assouplissements suite à la sécheresse 2018


Cet été 2018 a été marqué par une sécheresse exceptionnelle sur l’ensemble de la Wallonie, impactant les cultures et les élevages. Le Ministre wallon de l’Agriculture, René COLLIN, s’est rapidement mobilisé pour aider les agriculteurs, à la fois vis-à-vis de l’Europe (augmentation des avances de paiement et assouplissement des règles de verdissement) et dans le cadre des dispositions wallonnes (cultures dérobées et intercultures).

Faisant suite aux avis favorables reçus de la Commission européenne et du Comité des paiements directs, René COLLIN informe les agriculteurs des nouvelles mesures qu’il a prises en vue de leur permettre de remplir les obligations du verdissement.

Pour l’année de demande 2018:

  • Les terres en jachère sont considérées comme cultures distinctes pour la diversification des cultures et comme surfaces d’intérêt écologique (SIE), même si elles ont été pâturées ou récoltées à des fins de production;
  • les « SIE Cultures dérobées » peuvent comprendre des cultures d'hiver utilisées pour la récolte de fourrage ou pour le pâturage ; 
  • les « SIE Cultures dérobées » peuvent être établies sans devoir semer un mélange d'espèces, à condition que les cultures semées soient de l’herbe ou d'autres plantes fourragères herbacées;
  • les espèces suivantes peuvent être ensemencées de sorte à rester en tant que culture principale en 2019 : dactyle, fétuque, ray grass anglais, ray grass italien, gesse, lotier, trèfle, vesce commune, vesce velue ;
  • les espèces suivantes ne pourront pas constituer la culture principale en 2019 : avoine, avoine rude,  froment,  seigle, triticale, féverole,  pois fourrager et ne pourront être valorisées qu’en ensilage ou foin.

Le Ministre précise également que les autres règles concernant les « SIE Cultures dérobées » restent d’application.  En particulier, celles-ci doivent être semées le 1er octobre au plus tard. La culture dérobée ne sera détruite que par voie mécanique ou naturelle (due au gel), jusqu'au 15 février de l'année qui suit. L’utilisation de pesticides est interdite entre la date d'implantation et la date de destruction de la culture dérobée, et cette interdiction prend fin au plus tard le 15 février de l'année suivante.

L’utilisation d'engrais minéraux est interdite entre la date d'implantation de la culture dérobée et le 15 février de l'année suivante. 

Enfin, René COLLIN rappelle que les agriculteurs qui ont opté pour la mesure « superficie d’intérêt écologique cultures dérobées », ne devront maintenir le couvert en place que 8 semaines au lieu de 12 afin d’effectuer les labours d’hiver dans de bonnes conditions agronomiques, malgré les semis tardifs. Ils ont également jusqu’au 30 septembre pour introduire une modification de leur Déclaration de Superficie pour modifier la localisation de leurs parcelles en SIE Culture dérobée.

 



  Flash Actua
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
Non renouvellement du CIPC : c’est officiel Lees meer
 
 
Nouveau Président pour la FiwapLees meer
 
 
Les catalogues des variétés des espèces de plantes agricoles et de légumesLees meer
 
 
Double niveau de qualité des denrées alimentairesLees meer
 
 
Une aide compensatoire en France pour les éleveurs de volailles contaminées au FipronilLees meer
 
 
La totalité des stocks publics de lait écrémé en poudre ont été vendus Lees meer
 
 
Mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine chez les sangliersLees meer
 
 
Le rapport annuel 2018 de Vegaplan Lees meer
 
 
Première chargeuse sur pneus entièrement électrique de Kramer utilisée en Belgique Lees meer
 
 
Evolution des surfaces de multiplication des principales variétés aux Pays-Bas Lees meer
 
 
Obstacles au commerceLees meer